Quelques minutes après que le temps s'arrête

par Doublebob

Avant la fermeture des cafés, on pouvait y trouver Doublebob assis avec, devant lui, un petit carnet Moleskine, une feuille de carbone et un critérium.

De Berlin, à Bruxelles en passant par les Cévennes, discrètement dissimulé dans le feuillage des discussions, il dessinait ce grand livre que vous allez découvrir ici.

Initialement publié sous forme de fanzine imprimé en risographie, coproduit par FRMK et les ateliers du Toner où DoubleBob était accueilli en résidence, «Quelques minutes après que le temps s'arrête» a été réservé aux 100 privilégiés qui ont eu la bonne idée de s'abonner.

«Quelques minutes...?», c'est l'histoire de Minute et Agafia, deux potes qui déambulent dans une ville étrange. 

Leur quotidien sur les terrasses et le bord du canal, les miettes, l'internat, une enquête, de la pâte à modeler, des coquillages, des fluides, des hurlements, une drogue, des poissons et leurs ombres... Toute leur vie en vrac.

On pourra lire cette bande dessinée comme un carnet de bord. Les deux amis ayant noté leurs idées, leurs journées, ce qu'ils ont vu ou pensé et ceux qu'ils auront rencontrés...

Si l'épisode zéro peut être considéré comme le «Pilote», l'histoire de «Quelques minutes...?» se développera sur six parties distinctes qui, chacune d'entre elles, s'attarderont sur deux mois de la vie des personnages pour, finalement, constituer une année d'existence. Chaque épisode ayant été publié le jour même où les protagonistes ont vécu les évènements relatés.

Ce récit parlera plus de poésie que de courses de voitures, mais il y aura de l'action aussi !

À la base, Doublebob voulait en faire un roman policier, mais il s'est laissé porter par sa narration, ses intentions dérivant au fil de son écriture. À l'instar d'un hobo s'étant trompé de train, l'auteur se retrouve encore quelque part où personne ne l'attendait !

Doublebob s'est fait connaitre grâce à un petit livre, best-seller de la collection Flore de FRMK, Le chat n'a pas de bouche vous aime beaucoup : un récit court qui marche dans les pas d'Alice au pays des merveilles. FRMK publia ensuite Sous-sols et Base Zone, deux ouvrages qui traçaient les chemins d'un espace en marge, tout en donnant quelques pistes de survie dans les plis du monde. Avec son dernier livre, Mes Locataires, il faisait enfin sortir les douze étrangers qui occupaient clandestinement son enveloppe charnelle.

Doublebob est un ami de La «S» Grand Atelier, un artiste en résidence qui a sublimé les visions cauchemardesques de Nicole Claude dans leur ouvrage à quatre mains «La Crâne rouge» (FRMK-Knock Outsider). Depuis, il n'a jamais quitté nos vies, continuant à nous éblouir et à nous surprendre.